Appeler à partager l'opinion de l'industrie touristique par le Gouvernement provincial par rapport au projet de loi C-38 qui apportera des changements majeurs à l'assurance emploi, l'AITNB c'est pressé de sondé les membres de son conseil d'administration qui a eu pour résultat de collecter des suppositions et des anticipations. Simplement en raison du manque d'information et de la non-transparence de la part du gouvernement canadien dans ce dossier, ce qui rend la tâche de lobbying pratiquement impossible.

Nous voudrions certainement pouvoir voir les détails de ces changements afin de se préparer, mais comme tous changements de cette amplitude, nous en saurons plus lorsque le tout sera fait accomplie. Nous sommes préoccupés de même que bien d'autres organismes par ces changements draconiens qui auront sûrement un incidence, sur les travailleurs de notre secteur, les entreprises et sûrement la qualité du service.

Nous sommes d'autant plus préoccupé par le manque de consultation à ce projet de loi et des impacts imminentes qui s'en suivront. Nous respectons les défis que poses des changements qui doivent être apportés de façon continu à notre system Législatif et des lois qui en découlent, et surtout pour un pays aussi vaste que le Canada, mais néanmoins, il est inacceptable de faire des changements sans s'occuper de l'étendue et des impacts. Les réalités de notre province et de notre population diffères de tous les autres et ceci doit être la fondation de toute proposition de changements de la part de nos élus. Nous encourageons et appuyons le Premier Ministre Alward et de ses homologues des provinces de l'Atlantique dans leurs démarches et espérons que ce front commun, ne sera en vain et ne saura la cause de nouveaux problèmes pour notre industrie et de notre province.